Retour sur le match de l’Usap à Barcelone avec Global Net Sports

Posted by
|
Pour ce premier article, j’ai choisi de revenir sur le match délocalisé de HCUP entre l’USAP et le RCT. Et pour cela j’ai pris contact avec Eric Serra (@ericserra ) de l’agence Global Net Sports (@globalnetsports ), responsable de la communication digitale de l’évènement, dans le but d’étudier cet évènement sous un autre angle.
Global Net Sports est une agence de communication spécialisée dans le marketing sportif et la communication digitale. Elle a pour objectif  de faciliter l’utilisation d’internet et sensibiliser les acteurs de l’industrie aux débouchés qu’il représente.
L’agence compte des clients de prestige comme le FC Barcelone, Rudy Fernandez (NBA), Serge Ibaka (NBA), Ferran Latorre (alpiniste) et Festina.

Retour sur les enjeux du match

En France, les différents médias qui ont mentionné l’évènement se sont majoritairement focalisés  sur le besoin des clubs de rugby comme l’USAP, et plus généralement du Rugby Français, de délocaliser des matchs dans des enceintes dotées d’une plus grande capacité. En effet, l’accès à des stades beaucoup plus grands permet aux clubs d’obtenir des recettes de billetterie plus importantes et de toucher de nouveaux sponsors.

Mais de l’autre côté des Pyrénées et plus précisément en Catalogne Espagnole, ce match entre le RCT et L’USAP à Barcelone représente tout autre chose.

En effet, en parcourant les différents médias espagnols et plus particulièrement les médias barcelonais, on peut se rendre compte qu’avec ce premier match d’envergure à Barcelone, tout le rugby catalan a été à la fête.

Ce match a représenté de multiples enjeux côté espagnol. Tout d’abord, pour la fédération de Rugby Catalan, ce fut l’occasion idéale de se promouvoir en offrant d’une part le premier match de rugby d’envergure à Barcelone pour récompenser les adeptes de toujours. D’autre part, ce fut aussi la possibilité de toucher un nouveau public en faisant découvrir le rugby, ses valeurs, ses règles, s’appuyant ainsi sur l’évènement pour attirer de nouveaux licenciés et offrir plus de visibilité au sport.

Pour le FC Barcelone, ce premier match a fait suite à l’accord de collaboration avec l’USAP (accord visant à développer la section rugby du FC Barcelone).

Le match a été une excellente opportunité pour redorer l’image de la section de rugby qui était en manque de soutien depuis les années 80 et qui a conduit la section à la 2e division espagnole. Mais en plus de cela ce match aux répercussions Européennes voire mondiales a permis de justifier le slogan du club « plus qu’un club » et de démontrer que le FC Barcelone est bien plus qu’un club majeur de Football mais aussi en Basketball, Handball…

 

La stratégie digitale mise en place par Global Net Sports et le FC Barcelone

Revenons donc sur la participation de Global Net Sports dans cet évènement et la stratégie digitale mise en place avec le FC Barcelone pour promouvoir la fête du rugby catalan sur internet.

La stratégie choisie par Global Net Sports et le département digitale du FC Barcelone a été  de s’appuyer au maximum sur les ressources actuelles du FC Barcelone, plutôt que de créer spécialement pour l’évènement des nouveaux comptes/pages impliquant un investissement superflu, puisque ces outils étaient voués à s’éteindre quelques temps après l’évènement.

Ainsi sur Facebook, la communication autour de l’évènement s’est appuyée sur les pages de Fans du FC Barcelone et sur celle de Global Net Sports. Sur Twitter, aucun compte n’a été créé, en revanche, le hastag #usapfcb a été mis en place spécialement pour l’évènement.

Global Net Sports a également créé un site internet (usapabarcelona.cat) afin de présenter l’accord entre l’USAP et le FC Barcelone, faire découvrir le rugby, et promouvoir l’évènement.  De plus le site a permis d’accéder directement à la boutique online de l’USAP ainsi qu’à la billetterie online.

Enfin sur Youtube un canal a été créé (usapabarcelona), dans le but de réunir toutes les vidéos liées à l’événement et les diffuser sur le site usapabarcelona.

Pour ce qui est du contenu, afin de suivre la politique du FC Barcelone, toutes les sections ont participé à la promotion de l’évènement, ainsi en plus de voir Messi, Daniel Alves et Eric Abidal s’essayer au rugby, il a été possible de voir également des vidéos faisant participer les équipes de handball, volley…

J’ai été particulièrement surpris d’apprendre lors de mon échange avec Eric, que sur décision du FC Barcelone, le contenu créé pour l’évènement fut uniquement en Français et en Catalan et que les relations clients-agences furent exclusives entre le FC Barcelone et Global Net Sports ; sans doute le FC Barcelone a fait l’intermédiaire entre l’agence et l’USAP.

 

Globalnetsports

Côté résultat, comme vous avez pu le voir samedi, le Stade de Montjuic fut plein, 55.000 spectateurs ayant répondu présents dont 17.000 en provenance d’Espagne et au vu de l’intérêt autour de l’évènement, on peut être sûr que si le Camp Nou avait été disponible il aurait été également entièrement rempli.

En plus de la forte affluence au stade, le match a fait l’actualité sur la chaine leader à Barcelone (TV3) et a été également relayé dans de nombreux quotidiens et sites d’informations.

Sur Twitter le hastag #usapfcb a connu un très fort engouement et il est apparu très fréquemment que le hastag #rugbycat a été lié à l’évènement ce qui a amené Global Net Sports à non seulement faire apparaitre les commentaires comportant le #usapfcb mais aussi #rugbycat sur le site usapabarcelona.cat.

Le site a également connu un excellent succès puisque il a dépassé largement les 1000 visites par jour avant l’évènement (plus de chiffres devraient être disponibles prochainement).

Eric m’a confié que le Barça était très attentif à cet évènement, et qu’au vu de l’intérêt généré autour de cette fête du rugby catalan, il est possible de penser que  l’investissement dans cette section ne pourra qu’évoluer positivement dans un avenir proche.

Que pensez-vous du choix de Global Net Sports et du FC Barcelone de s’appuyer sur les profils existants au lieu de créer un profil spécial pour l’évènement ?

L’exemple du succès du FC Barcelone en tant que club omnisport peut-il être répété ? Est-il en accord avec le sport français et ses besoins ?

Merci à Eric pour sa disponibilité @olivierspaeth , @rampeur , @cedgrun , @sportsmarketing , @Pacoboes , @cpuginier et @Bacon_johanne pour leurs messages de soutien.
Avatar of %s

Maxence Karoutchi

Créateur de Sportbizinside, je suis passionné par les défis à l’international, le Rugby et l'industrie du Sport. Agent Sportif (FFR n°067) j’accompagne des sportifs professionnels dans la gestion de leur carrière sportive et de leur image.

More Posts - Website - Twitter

  • Alex Heroll

    Salut, je m’apelle Àlex Heroll @alexheroll, communicateur 2.0 en catalan. J’ai lu votre article sur Twitter. Tout d’abord, excusez mon français n’est pas parfait ☺ .

    Je tiens à apporter quelque chose d’environ communication 2.0 qui existait entre la communauté catalane sur le match de rugby de l’USAP du 9 avril : le facteur émotionnel.

    Quel est le facteur émotionnel? à mon avis, et pour des raisons historiques qui sont maintenant trop long à expliquer, les Catalans dans le Nord et le Sud ont été répartis entre la France et l’Espagne. Mais les liens affectifs, de la culture et la langue catalane n’ont pas disparu, pas de tout encore.

    Ce facteur émotionnel, explique, à mon avis, le succès de la communication 2.0 (Twitter, Facebook et les blogs) qui était parmi la communauté catalane, qui deviennent les messagers de cette événement sportif. D’une certaine manière, le match à Barcelone fut comme une réunion très attendu entre les deux communautés catalanes. Je crois que c’est la raison d’avoir une web seulement avec deux langues: la française et la catalane.

    Outre l’excellent travail des professionnels, j’ai aussi eu du détail l’existence de cette communication amateur qui rempli le monde 2.0 aussi.

    Enfin, une petite appréciation: les émissions de TV3 –www.tv3.cat- sont dans toute la Catalogne et no seulement de la ville de Barcelone.

    Merci et félicitations pour votre article, très intéressant à mon avis.

    • Anonyme

      Merci Alex pour votre commentaire! En vous lisant il apparaît clairement comme vous l’indiquez que l’union des catalans (répartis en France et en Espagne) a généré une forte impulsion au sein de la communité catalane.. et on a pu le remarquer notamment avec le succés du hastag #rugbycat..
      Votre commentaire permet également de justifier parfaitement le choix du président du FC Barcelone de communiquer exclusivement en Catalant et en Français.

      PS: Felicitación para su francés, ojala pueda algún día entender y escribir catalán igual!

      • Alexheroll

        Merci !!, gracias !!

        et en catalan on peut dire « gràcies » et aussi « mercès/merci »
        :D

        Àlex Heroll

  • http://twitter.com/SocialSport Social Sport

    Article très intéressant Maxence, sur un événement qui l’était également. Le choix de Global Net Sports et du Barça de s’appuyer sur les canaux de communication existants autour du FC Barcelone était, il me semble, le bon choix : il aurait été difficile de créer des chaînes spécifiques à cet événement, et surtout de recruter des fans et des abonnés en très grand nombre. Les pages Facebook du FC Barcelone (12M de fans, rien que pour le football…) et les comptes Twitter constituent, indéniablement, un avantage pour faire connaître cet événement.
    De plus, et c’est sans doute l’une des raisons du succès de ce match en terme de fréquentation, la culture omnisport du FC Barcelone a sans doute aidé également : pas certain qu’une opération similaire, menée par le Real Madrid (qui n’a que le basket), aurait eu le même impact.
    En espérant que cette opération encourage les clubs sportifs à plus et mieux utiliser les médias sociaux pour communiquer avec les supporters…

    • Anonyme

      Merci pour ton commentaire Olivier! En effet Madrid, a juste conservé sa section Basket (qui est la plus titrée en Europe et au sein de la FIBA) pour avoir vécu à Madrid en 2009 je me souviens que le CRC Pozuelo Madrid (rugby) avait fondé un grande équipe et j’avais pu lire des tentatives de rapprochement avec le Real Madrid.. mais depuis le club a fait faillite…
      En Argeninte la culture Omnisport est également très présente (Boca Juniors, River Plate, San Lorenzo, Platense…) mais il semble bien que le Barça soit un exemple unique…

      Pour ce qui est des réseaux sociaux en plus de communiquer avec les supporters, les clubs pourraient aussi améliorer leurs offres en matière de sponsoring et leurs démarches prospectives…

  • http://twitter.com/ericserra ericserra

    Felicidades por el artículo, ha quedado realmente bien. En @GlobalNetSports nos hemos divertido muchísimo trabajando con el FCBarcelona, ha sido una experiencia muy enriquecedora, tanto por los interlocutores del Club, como por la comunicación club-agencia que hemos tenido casi a diario durante los últimos 3 meses.

    Partiendo de la base que el FCBarcelona tiene una presencia online óptima y muy sólida, el proyecto usapabarcelona.cat era un ejercició de aprovechar al máximo estas estructuras y potenciarlas.

    Al final, y debajo de una plataforma WordPress con su pertinente gestor de contenidos, hemos integrado los canales de Youtube, Flickr, Scribd, Twitter… gracias a las apis (no confundir con widgets!) que estas herramientas ponen a disposición de los desarrolladores.

    Esto se traduce en un proyecto totalmente a medida, pero con unos costes de ejecución optimizados.

    Gracias por contactar con nosotros, y adelante con el blog.

    Saludos desd Barcelona y seguimos en contacto!
    eric serra

    PD: Disculpas por no poder dirigirme a vosotros en francés.

    • Anonyme

      Muchas gracias por tu apoyo Eric!! Ojala podamos repetir pronto este tipo de post! Ya vas aprender francés rápido jaja!

      Traduction pour les lecteurs: A Globalnetsports nous nous sommes beaucoup divertis en travaillant avec le FC Barcelone, ce fut une expérience de 3 mois très enrichissante tant pour les interlocuteurs du club que pour la communication club-agence.
      En partant du faîte que le FC Barcelone dispose d’une excellente présence online, l’exercice, durant le projet usapabarcelona.cat, a été de profiter au maximum des structures et d’augmenter leurs potentiels.

      Au final le site était sur wordpress et grâce aux applications (à ne pas confondre avec les widgets) nous avons pu intégrer Youtube, Flickr, Scribd, Twitter… permettant ainsi un projet sur mesure avec des coûts optimisés.

  • http://www.sportpedia.fr/ NicoD.

    Bonjour, je viens de découvrir votre blog et je le mets immédiatement dans mon netvibes. ;-)

    Le « grand club omnisports » à l’image du FC Barcelone est l’un des fantasmes sportifs qu’on retrouve régulièrement dans les têtes des dirigeants français. Je ne crois pas qu’il soit cependant transposable en France.

    Déjà il n’y a pas en France d’identitarisme fort tel que celui des catalans. Je me rappelle d’un vieux monsieur dans un reportage qui disait : « je supporte le Barça car je suis catalan », envers et contre tous.

    Le sport français s’est certes construit grâce au grands clubs omnisports (principalement parisien) tels que le Stade Français, le Racing ou encore le CASG. Mais ce sont principalement des sections amateurs avec quelques exceptions qui confirment la règle.

    Récemment le Paris-Jean-Bouin a fait un flop, tandis que l’échec du PSG Omnisports a marqué les esprits. Voilà un club qui a connu jusqu’à huit sections sportives (hand, basket, volley, golf, boxe, rugby à 15, rugby à 13, judo) mais c’était principalement dans le cadre d’un GIE ou de contrats d’image. Aujourd’hui, il n’existe plus et la plupart des entités ont disparu ou fusionné.

    Je crois plus à une certaine synergie possible entre les équipes d’une même ville. Rien n’interdit d’ailleurs à quelqu’un d’être propriétaire de deux équipes professionnelles dans deux sports différents comme cela se fait aux Etats-Unis. Chacun à son identité propre et le plus faible ne représente pas un « sous-produit » du plus fort.

    Dans certains cas, la synergie peut être aidée par les collectivités locales, par exemple dans le Nord où la communauté urbaine de Lille Métropole est très active. Exemple : le Stadium Lille Métropole accueillera au départ du LOSC vers le grand stade les clubs du Lille Métropole Athlétisme et du Lille Métropole Rugby Club.

    La synergie existera dans les cas où deux clubs partagent une même structure. La future grande salle dunkerquoise (10000 places) donnera probablement l’occasion au BCM Gravelines (Basket) et à l’USDK (Handball) de collaborer.

    • http://twitter.com/karoutcm Maxence Karoutchi

      Merci pour votre commentaire Nicolas et pour l’apport d’informations.
      Je suis tout à fait d’accord avec vous sur l’importance d’une synergie entre clubs d’une même ville. Malheureusement, les clubs d’une même ville sont souvent opposés par la recherche de sponsors, de licenciés, et d’un public fidèle. De nombreuses actions peuvent être mises en place conjointement, afin d’assurer le développement des différents clubs(tournois inter sponsors, actions sociales etc…), il me semble que les collectivités devraient faciliter/encourager ce type d’actions.

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin