Comment Oztyle maximise ses partenariats sportifs?

Posted by
|

Ce vendredi, j’aborde la stratégie d’activation d’Oztyle. Il s’agit d’une jeune marque 100 % française, créée en 2009 et qui dépend d’une entreprise située aux environs de Bourgoin-Jallieu. Neuf personnes travaillent actuellement au développement de la marque, présente depuis deux saisons dans le rugby professionnel.

En termes d’équipes sponsorisées, Oztyle est un des équipementiers leaders de Top 14 (1er ex aequo) et de Pro D2 (2e).

La marque au minotaure était d’ailleurs présente lors des phases finales du Top 14 grâce à la participation du Castres Olympique Rugby (CO).

Afin d’en savoir plus, j’ai pris contact avec Vincent Martinez  chargé marketing/communication  d’Oztyle.

Les  piliers de la stratégie de sponsoring d’Oztyle

La stratégie d’activation d’Oztyle s’appuie sur trois piliers : les équipes, les sportifs et les boutiques.

Le premier pilier : les équipes

En tant que nouvel arrivant dans l’univers des équipementiers rugby, Oztyle a d’abord dû se concentrer dans le développement d’une stratégie visant à attirer les clubs en fin de contrat.

Deux segments prioritaires ont été définis :

- les clubs historiques

- les clubs d’avenir à fort potentiel

Parmi les clubs historiques, Oztyle accompagne notamment Montauban, Castres et Bourgoin-Jallieu (CSBJ)

Le CSBJ fut d’ailleurs le premier club à être équipé par la marque au minotaure. Vincent m’a expliqué qu’étant originaire de la région il était impensable pour Oztyle de ne pas être présente au côté de ce club emblématique.

Par la suite, ces clubs historiques ont été suivis par des clubs d’avenir comme Oyonnax (finaliste proD2 2009), le Stade Phocéen et le Pays d’Aix Rugby Club. Ces deux derniers clubs représentent un potentiel de développement considérable dans les Bouches du Rhône.

Oztyle est également partenaire depuis peu de l’équipe de France de Football Australien qui sera présente à la prochaine « International Cup » en Australie. Ce partenariat constitue une opportunité pour s’implanter dans un nouveau sport peu connu en France et développer la notoriété de la marque à l’étranger.

Le deuxième pilier : les ambassadeurs

Du côté des sportifs, on retrouve une organisation similaire. Oztyle accompagne des joueurs confirmés tel qu’Olivier Milloud (International Français, 50 sélections) et des joueurs de devenir comme Jérémy Guillot (international -20 ans). Ces joueurs font partie des 7 ambassadeurs de la marque.

Les ambassadeurs permettent à la marque d’offrir une certaine visibilité à ses produits Rugby mais également à la ligne streetwear. De plus ils travaillent en étroite collaboration avec la marque pour l’amélioration et le développement continu des produits.

Le dernier pilier : les boutiques merchandising

Deux formules sont proposées aux clubs.

Soit le club reste propriétaire de sa boutique, et dans ce cas il commande les produits dérivés en fonction de ses besoins et des envies identifiées au sein des supporters. Soit la boutique est propriété d’Oztyle qui prend alors en charge toute l’organisation de la boutique. C’est notamment le cas des clubs de Montauban, Auch et Dijon.

Dans le but de se différencier des autres équipementiers, Oztyle s’appuie fortement sur sa proximité avec chaque club en s’investissant dans leurs projets de développement et en travaillant de façon étroite avec eux. Cela se traduit par l’apport du savoir-faire de la marque dans certains domaines (boutiques, produits dérivés, tenues de sortie) et par la création de maillots qui se différencient par des détails qui vont au-delà de l’adaptation des maillots aux couleurs du club.

(vous pouvez consulter les différents maillots ici)

Le Maillot du CSBJ 2011-2012 élaboré sur les conseils des fans du club

 

 

La maximisation des partenariats

Oztyle a mis en place plusieurs initiatives originales, dans le but de rentrer en contact avec des consommateurs potentiels grâce à ses partenariats.

Par exemple, lors de sa première saison aux côtés du CSBJ, la marque a su profiter de la délocalisation d’un match au stade Gerland (CSBJ-Stade Toulousain 17/04/2010) pour mettre en place un dispositif de communication autour du nouveau logo de la marque.

Ce dispositif s’est appuyé sur un concours de pénalités, organisé à la mi-temps du match. Grâce à cette initiative Oztyle a pu :

- entrer en contact avec des fans de rugby en leur proposant de s’inscrire via Facebook, le site du CSBJ et le site d’Oztyle,

- réaliser un certain buzz autour de la marque et créer un impact auprès des personnes présentes au match,

- établir un lien avec les fans en leur offrant une chance unique de vivre un moment inoubliable qui n’arrivera probablement qu’une fois dans leur vie,

- bénéficier d’une exposition privilégiée, grâce à la diffusion exclusive du nouveau logo sur la panneautique led pendant les 10 minutes de la mi-temps.

Ce concours de pénalités à d’ailleurs été répété lors d’un autre match délocalisé du CSBJ, encore une fois contre Toulouse (le 4/11/2010) au sein du stade des Alpes à Grenoble.

Oztyle a également mis en place des initiatives basées sur des actions de communication online. A ce sujet, la marque s’appuie fortement sur Facebook et la création de blogs pour chaque équipe dont Oztyle est l’équipementier. On retrouve sur ces blogs l’actualité des clubs et des photos de match. D’une part cela permet à Oztyle de mettre en valeur ses partenariats, d’autre part les blogs permettent à la marque de multiplier les points de contact avec les fans en leur proposant des contenus inédits et la possibilité de commenter. Cette initiative est également bénéfique pour les clubs, surtout les plus modestes, car ces blogs offrent une source de visibilité supplémentaire.

Sur Facebook, toujours dans le but d’augmenter l’interactivité avec les fans, Oztyle met fréquemment en place des jeux concours. La marque s’appuie notamment sur les « derbies Oztyle », qui offrent des opportunités de communication et permettent aux fans de gagner des cadeaux.

Un autre avantage que propose la marque aux fans, est la communication en  exclusivité des nouveaux maillots/produits de leurs clubs favoris mais aussi des nouveaux partenariats signés par Oztyle.

Comme on a pu le voir au travers des initiatives miteam OM et de « dueño de una pasion » de Racing  avec Banco Hipotecario, Oztyle fait également appel au crowdsourcing et à la suggestion des fans pour les futures créations de produits.

Ainsi, dans le cadre du développement du maillot de la saison 2011-2012 du CSBJ, Oztyle a fait appel à la communauté de fans et supporters afin de connaître leurs suggestions. Ces recommandations ont permis à la marque de répondre aux attentes en proposant un maillot vintage rappelant le maillot historique à damier[1], symbole de l’époque glorieuse du club.

Quelles initiatives pourraient mettre en place les équipementiers sportifs pour aller encore plus loin dans leur stratégie d’activation?

Merci à Vincent pour sa disponibilité.


[1] En 1997, les Berjalliens ont remporté avec ce maillot le Challenge Européen, le club a été vice-champion de France, finaliste de la Coupe de France et vainqueur du challenge Armand Vaquerin

Avatar of %s

Maxence Karoutchi

Créateur de Sportbizinside, je suis passionné par les défis à l’international, le Rugby et l'industrie du Sport. Agent Sportif (FFR n°067) j’accompagne des sportifs professionnels dans la gestion de leur carrière sportive et de leur image.

More Posts - Website - Twitter

  • TwittSport

    Article très intéressant et bravo à cette nvelle marque, le secteur des équipementiers restant le plus concurrentiel sur le marché du Sport, donc longue vie lui est souhaitée ;o)
    Petite idée éventuelle, je pense vraiment que de jeunes marques telle Oztyle doivent innover aujourd’hui et notamment via Internet en capitalisant sur le potentiel de Fans utile à bien des égards (…).
    Ainsi, dans les contrats mêmes de joueurs signés par la marque devrait figurer une obligation contractuelle convenue demandant au joueur de donner de son temps à l’animation des différentes plate-formes web sur lesquelles la marque est présente …
    C’est l’assurance pour les Fans de disposer d’informations de Pros engagés, uniques, reprises potentiellement par d’autres médias, et qui renforcera le côté exclusif de la marque dans le Sport qui communiquera différemment avec ses abonnés, définitivement fidélisés et de manière vraiment interactive …
    A bon entendeur, Bon Sport !!!

    • http://twitter.com/karoutcm Maxence Karoutchi

      Merci pour votre commentaire. En effet, les marques en offrant des contenus exclusifs, disposent d’un excellent moyen de communication. En rendant accessible l’idole ou l’équipe favorite aux fans, la marque optimisera à n’en pas douter son capital sympathie.
      Pour ce qui est de l’obligation contractuelle au niveau des équipes je pense que c’est tout à fait concevable. En revanche pour le sportif cela me semble plus compliqué, ce dernier verrait cela comme une contrainte au lieu de le voir comme un plus important pour sa carrière.
      Au lieu d’obliger les sportifs, je pense que les marques, les clubs et les agents doivent travailler conjointement afin de conscientiser et préparer au mieux les sportifs.
      Une autre solution envisageable serait une sorte de prime à l’interaction comme le fait actuellement l’UFC.

  • http://twitter.com/Guillermo83 Guillaume Lefevre

    Bel article Maxence.

    Tu es sur le chemin de la gloire ;-)

    • http://twitter.com/karoutcm Maxence Karoutchi

      Merci pour ton soutien Guillaume!

  • Matthieu maignal

    Une belle aventure… qui on l’espère n’en est qu’à ses débuts
    Stratégie pertinente démontrant que l’on peut émerger en maitrisant son budget.
    Matthieu Maignal

    • http://twitter.com/SPORTBIZinside sportbizinside

      Merci pour votre commentaire Matthieu.

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin