Nouveau Club: Le challenge du Sporting Treiziste Toulonnais

Posted by
|

 

Après avoir présenté plusieurs initiatives de clubs historiques comme l’Olympique de Marseille, Boca Juniors, Racing Club Avellaneda ou en encore le Lyon Olympique Rugby (LOU), je souhaite vous présenter, cette semaine, le challenge de la création d’un nouveau club de rugby à XIII à Toulon, le Sporting Treiziste Toulonnais.

J’ai pu découvrir ce nouveau club le mois dernier grâce au blog de supporters du Rugby Club Toulonnais (RCT).

Il s’agit d’un come-back pour le rugby treiziste à Toulon puisque ce sport avait déjà été présent dans le Var dans les années 50. Il avait d’ailleurs permis aux Toulonnais d’assister à des derbys du sud-est entre Marseille et Toulon.

Afin d’en savoir plus sur le challenge que représente la création d’un nouveau club j’ai pris contact avec Walid Kadir, président du Sporting Treiziste Toulonnais.

 

 

 

 

 

 

La situation du Rugby à XIII

Le treize naît dans le nord de l’Angleterre, en 1895. Il fait suite à un désaccord au sein de la Rugby Football Union, portant sur le remboursement de la perte de temps de travail occasionnée par la pratique du rugby… et donc des prémices du sport professionnel, concept auquel les clubs du Sud de l’Angleterre étaient totalement opposés, car ils voulaient conserver l’amateurisme dans le rugby à la différence du football qui avait déjà commencé à s’engager dans la professionnalisation.

Aujourd’hui le rugby à treize “Rugby League” est un sport majeur dans des pays comme l’Australie, l’Angleterre ou encore la Nouvelle Zélande.

L’Australie est d’ailleurs le pays le plus titré ; le Rugby League devance même le Rugby Union dans de nombreux domaines. Tout d’abord, en termes de licenciés, plus de 420 000 personnes sont licenciées en rugby à XIII contre 150 000 en rugby à XV. Côté business également, les droits tv du championnat majeur la NRL (national rugby league, Australie) représentent 50 millions d’euros/saison contre 30 millions d’euros/saison pour le TOP 14 Orange (championnat le mieux rémunéré à XV). Cette tendance se retrouve également du côté des réseaux sociaux. En effet, le club des Brisbane Broncos est le club de rugby le plus suivi au monde (197 556 fans sur Facebook /9593 personnes sur Twitter), donc plus que le Stade Toulousain (181 625 fans et 1754 followers), et la différence est encore plus forte avec le dernier vainqueur du Super XV les Queensland Reds (28573 fans et 6063 followers).

En France, le treize a connu une grande popularité dans les années 30, alors que le quinze de France était exclu des compétitions par les britanniques. Cependant, lors de l’arrivée du gouvernement de Vichy, le XIII fut interdit, et il a fallu atteindre 1993 pour que ce sport soit de nouveau appelé Rugby à XIII[1].

En 1996, le Paris Saint Germain ouvrit une section de Rugby à XIII, le PSG XIII. Cette section fut notamment créée pour donner un côté international à la Super League, championnat européen de rugby à XIII basé sur un système de franchise, qui venait d’être lancé[2]. Malgré l’intérêt que suscitent les Dragons Catalans, franchise française de la Super League qui fut finaliste de la Challenge Cup en 2007 et 3e de la Super League en 2008, le rugby à XIII reste un sport mineur. En effet il compte aujourd’hui 30 fois moins de licenciés que le rugby à XV (10337 licenciés contre 327555 pour le rugby à XV).

Du côté de la côte d’Azur, ce rapport se confirme, puisque d’après le site du comité, le XV compte plus de 20 clubs, alors que le XIII ne compte plus aucun club.

Walid m’a expliqué durant notre entretien que les personnes désirant pratiquer le rugby à XIII doivent se déplacer dans les bouches du Rhône où il existe plusieurs clubs dont Marseille qui fut longtemps une ville treiziste. En effet le Marseille XIII avenir remporta un doublé Championnat de France Elite 1 (1re division)- Coupe de France. Le club évolue actuellement en National 1 qui représente la 3e Division.

 

Le Sporting Treiziste Toulonnais

C’est en partant de ce constat que Walid décida, il y a deux ans de se lancer dans la création d’un club Treiziste. Le Sporting Treiziste Toulonnais a été créé au mois de Juin 2011. Ce club représente une réelle opportunité pour le développement du XIII dans une région où il n’est pas présent,  et plus généralement pour promouvoir le sport en France. Dans ce sens, Walid dispose du soutien de la fédération de rugby à 13, et également d’autres clubs de l’élite comme Carcassonne (ville ou cohabite le XV et le XIII) ravis de voir arriver le rugby à treize à Toulon. Si l’acceptation de la communauté treiziste ne faisait aucun doute, Walid m’a expliqué qu’il ne savait pas comment ce nouveau club allait être reçu par les Toulonnais. Sa stratégie a été dans un premier temps de communiquer sur des forums comme celui de Rugbyrama, ou encore sur un blog de fans du RCT. Il fut ainsi très surpris par l’accueil des Toulonnais, qui avaient déjà un certain intérêt pour le XIII depuis l’arrivée de Sonny Bill Williams au RCT. Cette stratégie a permis à Walid de créer un certain buzz autour du Sporting Treiziste Toulonnais, et d’être contacté par des treizistes de la région ou encore des amoureux du XIII qui souhaitent l’accompagner dans le développement du club.

Match entre Toulon XIII et Marseille XIII en 1951

Quels Challenges?

Walid espère compter pour la première saison 20 joueurs, et mettre en place dès la seconde saison du club une équipe junior.

Pour ses débuts, le club évoluera à l’échelon le plus bas, la 5e division[3]. Cependant Walid souhaite d’ici 5 ans atteindre le nationale 1, afin de pouvoir retrouver Marseille, ce qui permettrait aux Toulonnais de vivre de nouveaux derbys avec le voisin Marseillais.

Le club étant une structure totalement nouvelle, ces challenges sont plus d’ordres structurels et matériels que financiers. En effet le club va évoluer dans une division où les principaux coûts sont liés aux déplacements du club et aux équipements.

Mais pour espérer atteindre la 3e division, le Sporting Treiziste Toulonnais va devoir faire face à trois challenges.

Le premier challenge est celui de la pérennisation du club. Le club doit se faire une place dans le sport Toulonnais et obtenir le soutien des collectivités, afin de pouvoir construire le club. Le Sporting Treiziste Toulonnais a par exemple besoin, aujourd’hui, de plusieurs créneaux au sein d’un stade (2 entrainements/semaine et match le week-end).

Le deuxième challenge est de mettre en place une structure solide avec des partenaires permettant un développement du club sur le long terme et le passage aux étages supérieurs. Le troisième challenge est d’obtenir des licenciés, et d’attirer des membres actifs pour l’association qui participeraient à la construction du club.

 

 

Les actions mises en place

Afin de trouver des partenaires, Walid a commencé à s’appuyer sur l’échange partenariat. Cette stratégie lui permet d’obtenir en échange de visibilité certains services. C’est notamment le cas avec l’entreprise Visuel Evasion. Grâce à ce partenariat, le Sporting Treiziste bénéficiera d’un logo et de supports pour une campagne de communication. Ceci lui permettra de présenter une image beaucoup plus professionnelle dès ses débuts et démontrer un certain sérieux auprès des différentes parties prenantes visées par le projet (collectivités, sponsors, joueurs, fédération etc….). Un autre partenariat de ce type devrait prochainement aboutir avec un concessionnaire automobile qui mettra à disposition du Sporting Treiziste Toulonnais deux minibus pour que l’équipe puisse effectuer les déplacements à l’extérieur.

Concernant le maillot de l’équipe, il sera de la marque Oztyle. Walid s’est logiquement tourné vers cette marque puisqu’il est revendeur dans la région PACA pour la marque. Le maillot sera en accord avec le blason de la ville, à savoir azur et or, avec une dominante azur, ce qui permettra au Sporting Treiziste Toulonnais d’être facilement reconnu dans le rugby à XIII, aucun club Français n’affichant ces couleurs.

 

Les prochaines étapes dans la construction de ce club, sont la création d’un site internet, et une réunion d’information prévue à la fin du mois d’Août lors de laquelle seront présentés le logo du club, son maillot et les sponsors.

 

En prenant en compte la situation du club, quelle stratégie pourrait mettre en place le Sporting Treiziste Toulonnais afin d’attirer des sponsors et des membres actifs pour l’association?

 

Merci à Walid Kadir pour sa disponibilité.

 

Ladepeche.fr a récemment souligné l’avancée du XIII en France et l’arrivée de nouveaux clubs comme le Sporting Treiziste Toulonnais.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


[1] On l’appelait alors Jeu à XIII

[2] Sur les 14 franchises, 12 sont anglaises, 1 française, 1 galloise

[3] Il retrouvera : le Thor, Cheval Blanc, Apt, Barbentane, Vedene, Salon, Saint Martin de Crau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources:

http://www.goldrugby.com/histoire/13vs15.htm

http://www.sportsfangraph.com/

http://www.ffr13.fr/index.php/ffr-xiii/index.php?option=com_content&view=article&id=12

http://www.cotedazur-rugby.com/5474-apropos.php

 

 

 

 

 

 

Avatar of %s

Maxence Karoutchi

Créateur de Sportbizinside, je suis passionné par les défis à l’international, le Rugby et l'industrie du Sport. Agent Sportif (FFR n°067) j’accompagne des sportifs professionnels dans la gestion de leur carrière sportive et de leur image.

More Posts - Website - Twitter

  • A_vie

    Bien contant qu’a nouveau le rugby a 13 s’installe a TOULON
    jE SUIS ANCIEN TREIZISTE DE Lézignan bravo pour ce que vous faite

  • http://twitter.com/karoutcm Maxence Karoutchi

    Merci pour votre commentaire. En effet le retour du XIII à Toulon est une excellente nouvelle pour ce sport et pour les toulonnais.. en espérant voir une cohabitation à l’image de l’Usap et des Dragons Catalans..

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin